émail


émail

émail, aux [ emaj, o ] n. m.
XIIIe; esmal 1140; frq. °smalt
1Vernis constitué par un produit vitreux, incolore, coloré par des oxydes métalliques, et qui, porté à la température convenable et fondu, se solidifie et devient inaltérable. Émail artistique. Émail cloisonné, champlevé, niellé. Émail des peintres ou émail peint, appliqué sur des plaques métalliques planes et non gravées. Peintre en émail. Émail des orfèvres. Émail commun, recouvrant des objets de métal à usage domestique et empêchant l'oxydation.
Matière vitreuse dont on enduit la faïence, les poteries. glaçure; céramique.
2Plur. Ouvrage d'orfèvrerie en émail. Des émaux peints. Les émaux de Bernard Palissy.
3Tôle, fonte émaillée. Baignoire en émail. « Le fourneau à gaz en émail » (Bosco).
4Substance transparente extrêmement dure, contenant plus de 95% de matières minérales, qui recouvre l'ivoire de la couronne des dents. L'émail des dents ( adamantin) .
5(XVIIe) Blas. Nom de certaines couleurs dont l'écu est chargé (azur, gueules, orangé, pourpre, sable, sinople). Écu à sept couleurs, dont deux métaux et cinq émaux.
6Fig. Vx Coloris éclatant et varié (des fleurs).

émail, émaux nom masculin (francique smalt) Matière vitreuse, transparente ou opaque, dont on recouvre certaines matières pour les protéger, leur donner de l'éclat ou les colorer d'une façon inaltérable. Matériau émaillé : Casserole en émail. Objet d'art, le plus souvent métallique, décoré d'émaux. ● émail, émaux (difficultés) nom masculin (francique smalt) Sens et orthographe Le mot émail fait aujourd'hui au pluriel émaux ou émails, selon le sens. 1. Émail, plur. émaux = substance vitreuse colorée utilisée dans les arts plastiques ; objet d'art décoré avec cette substance ; couleur du blason. Émaux artistiques en poudre ; une collection d'émaux carolingiens ; en héraldique, les émaux comprennent les métaux, les couleurs et les fourrures. 2. Émail, plur. émails = substance dure et blanche qui recouvre la couronne des dents chez l'homme et chez certains animaux ; couleur qui, par son aspect brillant, ressemble à un vernis (notamment dans les cosmétiques et dans certaines industries). L'art dentaire imite aujourd'hui les émails naturels dans toutes les nuances du blanc ; émails pour les ongles, pour les carrosseries d'automobiles. ● émail, émaux (expressions) nom masculin (francique smalt) Émail dentaire, couche externe dure qui recouvre la dent et la protège. ● émail, émaux (homonymes) nom masculin (francique smalt) émaille forme conjuguée du verbe émailler émaillent forme conjuguée du verbe émailler émailles forme conjuguée du verbe émailler

émail, aux
n. m.
d1./d Mélange composé de matières fusibles (silice, carbonate de potassium et fondant) qu'on applique sur les céramiques et les métaux, et qui, après passage au four, forme un enduit dur et brillant d'aspect vitreux. émail cloisonné.
émail champlevé, obtenu en coulant l'enduit vitreux sur une plaque champlevée.
|| Cour. Une cuisinière, un poêle en émail, en tôle, en fonte émaillée.
d2./d (Surtout au Plur.) Objet d'art émaillé. Les émaux de Bernard Palissy.
d3./d Substance transparente et dure qui recouvre la couronne des dents.

⇒ÉMAIL, AUX, subst. masc.
A.— Matière fondante composée de différents minéraux, rendue très dure par l'action de la chaleur, destinée à recouvrir par la fusion, le métal, la céramique, la faïence, la porcelaine à des fins de protection ou de décoration, et prenant alors des couleurs inaltérables. Émail de bassetaille, blanc, champlevé. Les murs de la mosquée sont revêtus d'émail bleu (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 428).
P. méton.
Objet d'émail, en émail. Objet recouvert d'une couche d'émail :
1. C'est seulement une fois que je vis, un matin, la cuisine froide, la casserole d'émail bleu pendue au mur, que je sentis proche la fin de ma mère.
COLETTE, La Maison de Claudine, 1922, p. 212.
♦ Le plus souvent au plur. Ouvrage d'orfèvrerie fabriqué en émail. Les émaux de Bernard Palissy, des émaux de Limoges (Ac. 1932) :
2. Un large gorgerin, composé de fins émaux cloisonnés de traits d'or, cerclait la base du col et descendait en plusieurs rangs...
GAUTIER, Le Roman de la momie, 1858, p. 180.
B.— P. anal.
1. a) Émail des dents. Substance extrêmement dure, translucide, composée à 95 % de matières minérales, qui recouvre l'ivoire de la couronne dentaire. Il y a des animaux où l'émail enveloppe la dent de toute part tel est le morse (CUVIER, Anat. comp., t. 3, 1805, p. 107).
b) Vernis intérieur de certains coquillages. Jamais un voyageur n'aurait (...) Rencontré (...) l'émail du coquillage (VIGNY, Poèmes ant. et mod., 1837, p. 75).
2. HÉRALD., au plur. Métaux et couleurs dont un écu est chargé. Les pièces de ces deux écus sont les mêmes, mais les émaux en sont différents (Ac. 1798-1932). Sable. Un des cinq émaux du blason, qui est de couleur noire (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 765).
3. Littér. Éclat du contraste entre couleurs vives. L'émail d'un parterre, d'une prairie :
3. Venez avec la primevère, la barbe de chanoine, le bassin d'or (...), la pâquerette et la boule de neige des jardins (...). Venez avec la glorieuse vêture de soie du lis digne de Salomon, et l'émail polychrome des pensées, mais venez surtout avec la brise fraîche encore des dernières gelées...
PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, p. 126.
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. émailleux, euse, adj., rare. Qui est en émail ou de la nature de l'émail. Les dents de poisson simples sont toutes formées de substance osseuse et de substance émailleuse (CUVIER, op. cit., p. 111).
Prononc. et Orth. :[emaj]. Voyelle de syll. finale longue ds BARBEAU-RODHE 1930, demi-longue ds PASSY 1914 (qui admet par ailleurs le timbre post.). Durée (et timbre ant.) confirmés ds GRAMMONT Prononc. 1958, p. 29. L'hésitation sur la durée est à rapprocher de l'hésitation sur le timbre (durée intrinsèque du timbre post.), et des discussions sur le degré du pouvoir ,,allongeant`` à attribuer à [j]. Latérale palatale en dernier lieu ds LITTRÉ. Enq. : /emaj/. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1140 esmal « vernis obtenu par vitrification, dont on recouvre des objets de céramique ou de métal » (Pèlerinage Charlemagne, 429 ds T.-L.); [1158-79 email dans un doc. lat. (Cartulaire lyonnais, I, 54 ds Mél. Wartburg, t. 2, 1968, p. 220)]; 1260 esmail (E. BOILEAU, Livre des Métiers, éd. G.-B. Depping, p. 212); 2. 1352 « écusson émaillé aux armes du roi, d'une ville » (Comptes de l'argenterie des rois de France, éd. L.-Cl. Douët d'Arcq, p. 128); 3. 1681 hérald. (Fr. MÉNESTRIER, Abrégé méthodique des principes héraldiques, 15). De l'a. b. frq. smalt, de même sens, cf. a. h. all. smelzan « fondre » (GRAFF t. 6, col. 830), all. schmelzen, Schmelz « émail »; esmail a été refait à partir du plur. esmaus. Fréq. abs. littér. :413. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 463, b) 809; XXe s. : a) 749, b) 476. Bbg. BAMBECK (M.). Mittellateinische Lexikalia zum FEW. In :[Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, p. 220. — RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois, 1905, t. 36, p. 408.

émail, aux [emaj, o] n. m.
ÉTYM. XIIIe; esmal, 1140; du francique smalt (cf. all. Schmelz, de schmelzen « fondre »); P. Guiraud rapproche le mot du lat. maltha « espèce de bitume », d'où esmalt, d'un roman exmalthare.
1 Vernis constitué par un produit vitreux incolore, appelé fondant (mélange de calcine, de sable et de sel), coloré par des oxydes métalliques et qui, après avoir été porté à la température convenable et fondu ( Parfondre), se solidifie et devient inaltérable. || De l'émail. || Émail artistique. || Émail cloisonné. || Émail champlevé ou en taille d'épargne. || Émail translucide sur reliefs, de basse taille ou d'applique. || Émaux niellés ou de niellure.Émaux des peintres ou émail peint, appliqué sur des plaques métalliques planes et non gravées. || Peintre en émail. || Portrait en émail.Émail mixte. || Émaux des orfèvres. || Bijou en émail. || Émail usé, que l'on a usé pour le rendre poli. || Les couleurs de l'émail. || Émail bleu d'azur (cit. 1). || Les altérations des émaux (boursouflure, écaille, œillet). || L'art de l'émail. aussi Céramique.
1 Mais quel est ce bijou que le sort me présente ?
L'émail en est fort beau, la gravure charmante.
Molière, Sganarelle, 5.
(Un émail, des émaux). Ouvrage d'orfèvrerie fait en émail (dans ce sens, on emploie surtout le plur.). || Les émaux de Bernard Palissy. || Une collection d'émaux. || Émaux de Limoges. || Émaux et Camées, recueil de vers de Théophile Gautier.
2 Ses enluminures, par conséquent, avaient l'éclat et la consistance lumineuse des émaux.
Léon Bloy, la Femme pauvre, p. 134.
2 Matériau vitreux recouvrant des objets de métal à usage domestique, et empêchant l'oxydation. || Appliquer une couche d'émail. || L'émail d'un cadran d'horloge.Par ext. || Baignoire, cuvette, fourneau en émail, en fonte ou en tôle émaillée (→ Cuisine, cit. 4). || Casserole en émail.
3 Peut-être avant que l'heure en cercle promenée
Ait posé sur l'émail brillant,
Dans les soixante pas où sa route est bornée
Son pied sonore et vigilant (…)
André Chénier, Iambes, XII.
3.1 La porte d'entrée, vitrée comme toujours, montrant en lettres d'émail blanc, collées sur le verre, le mot « café » et le nom du propriétaire en deux lignes incurvées se présentant leur côté concave.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 48.
Par anal. Matière vitreuse dont on enduit la faïence, la porcelaine. Glaçure (→ Porcelaine, cit. 1). || L'émail des poteries.
3 Substance transparente extrêmement dure contenant plus de 95% de matières minérales, qui recouvre l'ivoire de la couronne des dents. || Relatif à l'émail dentaire. Adamantin (II.). || Les adamantoblastes, cellules génératrices de l'émail.
4 Vois-tu les amoureux, sur leurs grabats prospères,
De leur bouche en dormant montrer le frais émail ?
Baudelaire, la Lune offensée.
Vernis qui revêt l'intérieur de certaines coquilles.
4 (1681). Blason. Se dit de certaines couleurs de l'écu. || Les métaux et les émaux (azur, carnation, gueules, orangé, pourpre, sable, sinople). || Écu à sept couleurs, dont deux métaux et cinq émaux. || Combinaison d'émaux représentant les fourrures (hermine, vair). Fourrure, panne.
tableau Termes de blason.
5 Fig. Vx. Littér. Coloris éclatant et varié (des fleurs). || L'émail des prés (→ Botanique, cit. 3). || L'émail des fleurs.
5 Toutes les cousines et les sœurs avaient de beaux habits tout neufs, de différentes couleurs, avec beaucoup de pierreries : cela faisait le plus bel effet du monde, comme l'émail d'un parterre.
Mme de Sévigné, 1374, 1694.
6 On découvre de loin une grande prairie toute parée de l'émail des fleurs (…)
Montesquieu, le Temple de Gnide, 1.
DÉR. Émailler.
COMP. Contre-émail.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Email — Email, Schmelz, durchsichtiger oder undurchsichtiger, gefärbter oder ungefärbter Glasfluß. Hauptsächlich auf Metallen, Tonwaren u.s.w. angewendet, um dieselben vor Oxydation zu schützen oder zu verzieren. Das Aufbringen des Ueberzugs nennt man… …   Lexikon der gesamten Technik

  • émail — ÉMAIL. s. m. Composition faite de verre calciné, de sel, de métaux, etc. que l on applique avec le feu sur des ouvrages d or, d argent, de cuivre, de fer, etc. pour les embellir. Faire appliquer de l émail. Émail noir, vert, rouge, blanc, etc.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • email — EMÁIL, emailuri, s.n. 1. Masă sticloasă obţinută prin topire sau prin sinterizare, constituită în special din siliciu şi din bariu, care se aplică pe suprafaţa unor obiecte metalice sau ceramice, pentru a le proteja împotriva coroziunii, a le… …   Dicționar Român

  • Email — Émail Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Email — Sn (Emaille f.) Schmelzüberzug std. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. émail m. (älter: esmail). Das Wort wird durch französische Miniaturmalereien auf Email in Deutschland bekannt. Verb: emaillieren.    Ebenso nndl. émail, ne. enamel, nschw …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • email — short for electronic mail, is a term that has become familiar enough to be spelt as one word. Its grammatical behaviour follows that of mail, i.e. it is a noun and a verb; you can email messages and you can email people. See e …   Modern English usage

  • Email — Email, ein Glasfluß, womit man Metalle überzieht. Das beste davon, das durchsichtig ist und nur auf Gold haftet, heißt Lüstrefluß. Es wird aus Blei, Zinn, Kieselerde und Kali bereitet und mit Mineralfarben während des Schmelzens gefärbt. Es gibt… …   Damen Conversations Lexikon

  • email — n. Electronic mail; correspondence by letter over the Internet or another computer network. The Essential Law Dictionary. Sphinx Publishing, An imprint of Sourcebooks, Inc. Amy Hackney Blackwell. 2008. email …   Law dictionary

  • Email — [e mai, e ma:j] das; s, s <aus gleichbed. fr. émail, dies über altfr. esmal aus dem Germ.> glasharter, korrosions u. temperaturwechselbeständiger Schmelzüberzug als Schutz auf metallischen Oberflächen od. als Verzierung …   Das große Fremdwörterbuch

  • email — a type of pottery design pattern, c.1877, from Fr. email (12c.), lit. enamel (see ENAMEL (Cf. enamel)) …   Etymology dictionary